Profiles

C-Premat

Christophe Premat

Biträdande universitetslektor

View page in English
Arbetar vid Romanska och klassiska institutionen
Telefon 08-16 33 04
E-post christophe.premat@su.se
Besöksadress Universitetsvägen 10 B, plan 4 och 5 samt 10 C plan 5
Rum C 572
Postadress Romanska och klassiska institutionen 106 91 Stockholm

Undervisning

-Kulturkunskap (franska I); hörförståelse, muntlig framställning

-Kulturkunskap på Stockholms universitet (2010; 2012, 2013 och sedan VT 2014)

-Talad Franska (Franska II, HT 2013, VT 2014)

-Frankofonistudier sedan HT 15 (Franska II)

-Postmoderna franska tänkare VT 16 (Franska IV)

-Politics, business and culture (VT 15 och VT 16) på företagsekonomiska institutionen (Stockholms universitet)

-Kultur och identitet sedan HT 16 (Franska III)

-Introduktion till frankofoni (Förberedande kurs i Franska) sedan VT 15

-Interkulturalitet och kommunikativ kompetens sedan VT 17

-Uppkomsten av nationella litteraturer i romanska språk sedan HT 16 (Master)

-Doktorandkurs om "diskurs" i ramen av forskarskolan "Språk och Politik" (HT 17)

Pedagogiska projekt

Utvärdering av den kulturella kompetensen

Pedagogisk meritportfölj

 

https://sites.google.com/site/pedagogiskportfoeljcpremat/home

 

 

Forskning

Forskningsområden

Politisk diskurs; minnesprocesser i fransktalande litteratur; de fransktalande minoriteterna i världen

Forskningsprojekt 

Rompol (Politiska diskursen i de romanska länderna)

Vetenskapliga uppdrag

Ledamot i redaktionskommitté för tidskrifterna Nordiques, Sens Public, Culture and religious studies; gästforskare (chercheur associé) i Centre Émile Durkheim (Institut för politiska studier i Bordeaux)

Publikationer

I urval från Stockholms universitets publikationsdatabas
  • 2017. Christophe Premat. Liens Socio

    Pour celui qui veut entrer dans l’univers de l’anthropologie culturelle, l’ouvrage de Bernard Traimond est idéal car il plonge le lecteur in medias res dans les difficultés de la pratique et les interrogations théoriques qui en découlent. L’auteur met bien volontiers à profit son expérience pour situer et définir rigoureusement le champ de l’ethnopragmatique, qui croise la pragmatique du langage et l’anthropologie.

  • 2017. Christophe Premat. Lectures

    Appréhender la culture cadienne en Louisiane à partir de l’histoire, de la sociolinguistique et de la littérature, tel est le défi de cet ouvrage à la fois synthétique et précis qui analyse le contexte du français en situation minoritaire. On peut à juste titre comprendre les facteurs qui ont contribué au maintien dans le temps de cette identité culturelle bien spécifique. Il semble bien d’ailleurs que c’est grâce à une relation redéfinie à la francophonie/Francophonie1 que le français louisianais survit.

  • 2016. Christophe Premat. Journalism and Mass Communication 6 (9), 499-511

    The aim of the article is to analyze the evolution of a radical left group in France that created a scission inside theFourth International after World War II. The group founded a review Socialisme ou Barbarie that criticizedMarxism and the Trotskyist interpretation of the status of the USSR. The rigorous description of this review revealsthe mixture of strong theoretical views on bureaucratic societies and empirical investigations of reactions againstthose societies. The hypothesis is that this group failed to be a new political force. As a matter of fact, is it possibleto depict the evolution of Socialisme ou Barbarie as an investigative journalism based on a strong political andphilosophical theory?

  • 2016. Christophe Premat. Acta Fabula

    Il est toujours compliqué pour un historien de se frotter à l’exercice autobiographique, d´une part parce qu’il travaille sur les cadres historiographiques et d´autre part parce que son récit est empreint d’une remise en question des sources. En l’occurrence, l´exercice autobiographique n’est pas innocent. Autant pour l’écrivain le « pacte autobiographique » implique un jeu d’écritures entre la transparence et l´obstacle, autant pour l’historien l´accrochage d’un récit individuel à un cadre historique risque une interprétation de ce cadre lui‑même. Comment émerge le sujet historien‑individu ? C´est ce que Georges Duby nomme la perspective de « l’ego‑histoire », c’est‑à‑dire la réception individuelle de l´histoire au sein d’une conscience individuelle. Ainsi, les premières lignes de ce texte, aussi banales soient‑elles, contiennent déjà des éléments sur l’esprit d´une époque : « Dans l’été 1914, quelques jours avant la mobilisation générale, les parents de Georges Duby avaient fêté leurs noces. Leur unique enfant vint au monde le 7 octobre 1919, à Paris, dans le 10e arrondissement».

  • 2016. Christophe Premat.

    Cornelius Castoriadis is well-known for his manifesto against bureaucratic societies, published by the radical left group Socialisme ou Barbarie in 1948. He developed an trenchant critique of bureaucratic societies in the Cold War. According to him, the western bureaucracies were fragmented, as these societies still had fundamental values, whereas bureaucracies adopted a total form in the East. Socialisme ou Barbarie was marginal and disappeared just before the events of May 1968. While Castoriadis sought to define his theory of autonomy in a philosophical way, he also proposed a new aesthetics based on the idea of creativity. What are the characteristics of this social creativity according to Castoriadis? My hypothesis is that the last work of Castoriadis proposed the outlines of an aesthetics of autonomy. I will examine the corpus of references that Castoriadis used to qualify this creative force specific to autonomous societies.

  • 2016. Christophe Premat.

    Les Caraïbes ont une place particulière dans la littérature francophone. Que ce soit avec le mouvement de la négritude avec Aimé Césaire ou la poétique de la relation, cette littérature est centrée sur un style métissé entre l’usage de langues vernaculaires et le choix du français comme langue d’écriture. Les traumatismes coloniaux perdurent dans cette littérature avec une conception quasi ontologique de la bâtardise signifiant de manière allégorique cette quête impossible d’une origine. La théorie généalogique de Henry Louis Gates (Gates, 2014) portant sur l’identité et la littérature afro-américaine pourrait ici être investie utilement comme grille d’analyse de cette littérature avec notamment l’usage du « singe signifiant » (Signifying Monkey) pour saisir un style et une manière d’enregistrer les relations entre voix narratives. Nous aimerions ici appliquer cette théorie d’un traumatisme initial qui se réincarne dans la littérature à travers l’oeuvre de Maryse Condé, Traversée de la Mangrove. L’hypothèse abordée ici est celle d’une recherche de racines mythiques hors des Caraïbes pour soutenir cette vérité inacceptable (Alexander, 2001). La mort de Francis Sancher dans la Traversée de la Mangrove devient la mise en relation de la conscience profonde des personnages. Le lecteur semble rattacher ces liaisons pour faire émerger une structure inconsciente collective (Lacan, 1966 :50). Comment, de manière plus générale dans l’oeuvre de Maryse Condé, les expériences derupture psychique sont-elles traitées sur le plan littéraire (Simek, 2008 : 119) Bibliographie

    Alexander, Simone A. James (2001). Mother imagery in the novels of Afro-Carribean women.Columbia : University of Missouri Press.

    Condé, Maryse (1989). Traversée de la Mangrove. Paris : Mercure de France.

    Gates, Henry Louis (2014). The Signifying Monkey. USA : Oxford University Press.

    Lacan, J. (1966). Ecrits. Paris : Seuil.

    Simek, Nicole Jenette (2008). Eating well, reading well : Maryse Condé and the Ethics of Interpretation.Amsterdam : Rodopi.

  • 2016. Christophe Premat. EspacesTemps.net (24 May)

    Dans un contexte marqué par l’enfermement dans des régimes bureaucratiques de nature capitaliste, la réédition des écrits politiques de Castoriadis est un véritable acte d’autonomie. Ces écrits comprennent des articles publiés par Castoriadis dans la revue Socialisme ou Barbarie à la fin des années 1940 et des analyses postérieures de l’évolution du régime russe. Écrire sur la Russie pour Castoriadis n’est pas simplement décrire la dégénérescence d’un système politique, c’est mettre à jour une tendance de fond des régimes bureaucratiques aussi bien de l’Est que de l’Ouest à contrôler les sphères sociales de l’activité humaine.

  • 2016. Christophe Premat. Lectures

    Les négociations climatiques de la conférence de Paris viennent de s’achever en décembre 2015 avec un accord contraignant qui, pour la première fois, va bien au-delà de ce qu’avaient pu espérer certaines associations et ONG. L’accord inscrit comme objectif global de la nouvelle coopération climatique internationale le fait de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète à 1,5 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, une cible souhaitée par les petits États insulaires et les moins avancés1. Les investissements financiers sont assurés en grande partie par les pays émetteurs du plus grand nombre de rejets de gaz à effets de serre (GES).

  • 2016. Christophe Premat, Françoise Sule. Transcultural identity, constructions in a changing world, 137-149
  • 2016. Francoise Sule, Christophe Premat. Abstracts

    In his Nobel speech on 7th December 2008 Jean-Marie Gustave Le Clézio declared that literature had become a weapon in the service of the expression of cultural identity. He referred more specifically to the Innu writer Rita Mestokosho and to her commitment to the protection of a certain way of life. Rita Mestokosho is born in 1966 in Ekuanitshit Innu territory where she is still living today. Her first book of poetry Eshi Uapataman Nukum ( How I perceive life , Grandmother) was published in 1995. Republished in Sweden in 2010 in a bilingual edition. Her latest book Née de la pluie et de la terre was published in 2014 by Editions Bruno Doucey. As a member of the Innu council, Rita Mestokosho acts as a communicator for her community and is very much involved in cultural and educational projects. "I am Innu, and Innu means human being. We are almost 15.000 Innus, split into 11 communities, 2 in Labrador with English as their second language, 9 in Quebec with French as their second language. We live between 2 worlds, the modern and the traditional. Finding a balance between them is not easy because our traditional land is always threatened by the bigger forest-industries, the dams for hydro-energy and the mines. Our life and survival are linked to the survival of the rivers, the forest and the lakes. Writing in a language, in the French language is also a necessity. It enables us to reach a wider audience for expressing our fears in a poetical way." The communities of Pessamit, Essipit, la Romaine, Mashteuiatsh, Matimekosh, Mingan, Natahsquan, Pakuashipi, Uashat Maliotenam  which are the 9 communities in Quebec compose what Rita M. names the Innu " nation ". Rita M. represents indeed a small cultural minority but literature enables her to speak with a universal voice as her poems are published in a multilingual edition. We would like to present here how the fight for the survival of the Innu community reflects the rise of a political native awareness in Québec. We will refer to the interviews we had with Rita Mestokosho during her 2 visits to Stockholm in 2009 and 2014 and to the articles we wrote for the Quebec magazine  Littoral/ Côte ouest ( GRÉNOC groupe de recherche sur la l’écriture nord-côtière) 

  • 2016. Francoise Sule, Christophe Premat.

    Man tycker att det är självklart att en kurs i främmande språk öppnar en ny referensram och ger tillfället att upptäcka en ny litteratur. Studenterna lär sig ett språk för att kommunicera och lära sig en ny kultur. Samtidigt kan språket blir svårt att behärska innan man vill uttrycka något intressant. Hur kan man motivera studenter så att de inte hamnar i en stereotypisk vision av kultur på grund av språkhinder? Vi vill presentera ett nytt sätt att tänka kring lärandemålet i en kurs som berör den kulturella analysen. Vad betyder att undervisa ett språk i ett kulturvetenskapligt perspektiv? Vilket innehåll ska vara relevant så att studenterna lär sig språket i en kulturell kontext? Christophe Premat och Francoise Sule kommer att presentera en ”short story” som väcker ett intresse hos studenter för att lära känna en kultur och ett språk. Smaka på språk, kultur och bli kreativ inom att använda din kritisk granskning. Deltagarna ska få en introduktion om Frankrike (några ord, några datum, några aktörer), de ska bygga en liten historia om vad Frankrike betyder för dem med hjälp av dessa ord Sedan ska vi sammanfatta och förklara de viktigaste kulturella begreppen Sessionen ska i slutet introducera hur man formulerar lämpliga betygskriterier för en kurs i kulturvetenskap

  • 2016. Christophe Premat. Litteratur och förmedling, teori och metod
  • 2015. Christophe Premat. Liens socio

    L’ouvrage dirigé par Alice Mazeaud apporte une contribution scientifique déterminante sur la construction du pouvoir politique et l’aspect organisationnel du mandat. Ainsi, si on s’attache classiquement en science politique à analyser la professionnalisation politique à partir de la date d’entrée d’un élu dans le système politique (le premier mandat), on se rend compte qu’il faudrait mesurer autrement cette professionnalisation par l’immersion dans un métier du politique, à savoir la sphère de la collaboration, ce que Marion Paoletti nomme « la représentation saisie par les équipes »

  • 2015. Christophe Premat. Lectures

    Dominique Borne nous invite à réinterroger la manière d’écrire l’histoire aujourd’hui. Son ambition est de transmettre le goût du récit historique en réinterprétant ce qui est signifiant. À l’heure de la mondialisation, la narration nationale devrait selon lui être relativisée, voire s’effacer devant un métarécit plus important. Selon Dominique Borne, la méthode historique consiste à découvrir de nouvelles sources pour comprendre ce qui faisait sens pour les hommes du passé. Il s’agit ainsi de réévaluer le regard historique sans céder à une quelconque vision téléologique.

  • 2015. Astrid Kufer, Isabelle Guinaudeau, Christophe Premat.
  • 2015. Christophe Premat, Françoise Sule. Littoral (10), 151-152

    Rita Mestokosho a été l´invitée du Festival de littérature d´Umeå, du 13 au 15 mars 2014. Son échange - enregistré et disponible sur Internet- avec deux représentants de la communauté samie a été suivi avec grand intérêt par un public nombreux. Les deux représentans de la communauté samie sont Niillas Somby et Anders Sunna. 

  • 2015. Christophe Premat. Raisons Politiques 3 (59), 155-157

    Cet ouvrage d’Axel Honneth propose une relecture de certaines grandes figures de la philosophie et de la sociologie pour mettre en évidence le concept fondamental qu’est celui de reconnaissance. La reconnaissance est au coeur de la dynamique sociale, d’où la nécessité de l’analyser au carrefour de la philosophie et de la sociologie. En l’occurrence, on serait même tentés de dire que dans l’esprit de l’École de Francfort, la dimension normative ramène inévitablement le geste sociologique vers la philosophie. Axel Honneth tente non pas de définir ce qu’est la société, mais de comprendre le social sous la dimension de la conflictualité. Le conflit social crée des déséquilibres et active paradoxalement une forme de relation au pouvoir en termes de reconnaissance. Avonsnous un état de fait que nous corrigeons ou le social est-il un contrat dont les clauses sont modifiées à certains moments historiques ?

  • 2015. Christophe Premat. EspacesTemps.net

    La biographie de Cornelius Castoriadis faite par François Dosse est issue d’un travail patient sur les archives permettant de connaître les conditions d’élaboration des concepts propres à Castoriadis. Le groupe et la revue Socialisme ou Barbarie ont été essentiels dans la constitution d’une philosophie originale et malheureusement inaudible dans le champ intellectuel français à la fin des années soixante. Cette redécouverte permet également de comprendre la situation d’une génération intellectuelle marginalisée en France. L’œuvre de Castoriadis dispose d’une postérité structurée, alors même que les conditions de sa transmission n’étaient pas assurées.

  • 2015. Christophe Premat. Lectures
  • 2015. Christophe Premat.

    Confrontée aux choses et au souci de les utiliser, l'utilité apparaît dans la satisfaction d'un besoin. L'ambition de cet ouvrage est d'analyser l'utilité à partir de deux types de pensée, une pensée dialectique et une pense méditante. La philosophie française du 18e siècle est la pensée utile et la pensée de l'utile. Chez Hegel, le concept d'utilité est le produit de la pure intellection qui s'oppose aux principes de la foi qu'elle juge inadaptés à la société humaine. L'utilité motive la série des rapports sociaux et des rapports de l'homme à la nature. Dans Être et Temps,  Heidegger part de l'outil et de son usage: l'ustensilité. L'utilité, parce qu'elle est en contact avec la chose, révèle un monde dans lequel la chose s'insère. Après guerre, Heidegger énonce et dénonce le paradoxe de la technique qui tend vers l'utilité alors que l'essence de la technique n'a rien d'utilitaire. Il s'agit avec Hegel et Heidegger de retrouver le sens de la valeur d'usage derrière cette conception utilitaire.

  • 2015. Christophe Premat. Lectures

    René Vautier, qui nous a quittés au début de l’année 2015, était l’un des dignes représentants du cinéma d’investigation. Ce DVD fait partie d’une série sur les atrocités du colonialisme en Afrique ; il est constitué de plusieurs films : À propos de… l’autre détail, La loi du silence, Entretien avec Jacques Choukroun, Le glas et Frontline. Chacun mêle des commentaires sur des images filmées et des entretiens avec différents acteurs. La caméra de René Vautier ne juge pas ; elle cherche, elle interroge. La pratique de la torture est explicitement abordée. Ainsi, dans le documentaire À propos de… l’autre détail, le général Massu est interviewé et décrit minutieusement les techniques utilisées pour faire parler les prisonniers du FLN. René Vautier est véritablement un témoin de son temps, celui qui a vu le conflit en Algérie et qui offre des sources de première main. Le prix de cette lucidité est l’extraordinaire anonymat auquel a été réduit ce cinéaste, ignoré par presque toutes les anthologies cinématographiques. Ses films sont des archives précieuses à redécouvrir, sur un conflit qui reste encore difficile à évoquer en France. L’entretien avec Jacques Choukroun, témoin direct de la guerre d’Algérie, est également saisissant : Jacques Choukroun est un historien qui a travaillé sur cette guerre et qui, lui aussi, donne des informations précises sur la manière dont la torture a systématiquement été orchestrée en Algérie.

  • 2015. Christophe Premat. Smarter as the new urban agenda, 207-224

    Sweden is known to be a well-connected society. There is a will to transform the nation into a digital nation with a specific place granted to the smart cities. These smart cities began to map a digital agenda for the next years where e-business, universities, smart transportation, green and cultural policies have to be combined. The aim of this chapter is to analyze a few municipal digital agendas (Stockholm, Göteborg, Malmö, Jönköping, Umeå) to describe the Swedish model of smart cities. The question is to know whether the digital agenda is linked to a strong development of smart cities.

  • 2015. Christophe Premat. Lectures

    Les éditions La Dispute sont un lieu d’expression pour la gauche intellectuelle critique, elles présentent depuis leur création en 1997 des œuvres de sciences sociales permettant de penser les cadres d’une émancipation sociale. L’année 2015 va s’achever, elle a été notamment marquée par la Grèce qui a élu une majorité anti-austéritaire au début de l’année (Syriza) et qui a très rapidement été confrontée aux injonctions européennes sur les réformes structurelles à mener. Stathis Kouvélakis est un philosophe grec francophone, membre du Comité central de Syriza et figure éminente de la Plateforme de gauche regroupant plusieurs composantes de la gauche grecque communiste et radicale. Alexis Cukier a récemment soutenu une thèse en France sur le thème « Pouvoir et empathie. Philosophie sociale, psychologie et théorie politique ». Son travail porte notamment sur la critique de l’aliénation et la promotion d’un marxisme pragmatique pour penser l’exercice démocratique du pouvoir. La Grèce offre un terrain idéal pour comprendre les mécanismes d’une aliénation sociale rendue possible par la domination des institutions européennes.

  • 2014. Christophe Premat. Lectures

    Le choix éditorial de Quentin Hardy est à saluer puisqu’il met en lumière la généalogie du mouvement écologiste et personnaliste dans les années 1930. Jacques Ellul et Bernard Charbonneau ont marqué tout une génération grâce à une critique complète de la technique et à un non-conformisme assumé. Il y a incontestablement dans cet ouvrage un personnalisme gascon, c’est-à-dire un ancrage du personnalisme dans le Sud-Ouest, ce qui lui donne une particularité par rapport à celui d’Emmanuel Mounier et des animateurs de la revue Esprit. Ce personnalisme gascon a un manifeste qui décortique les effets de la technique sur l’organisation sociale.

  • 2014. Christophe Premat. Lectures

    « Le socialisme, c’est la suppression de la division de la société en dirigeants et en exécutants, ce qui signifie à la fois gestion ouvrière à tous les niveaux – de l’usine, de l’économie et de la société – et pouvoir des organismes des masses – Soviets, comités d’usines ou conseils. Le socialisme ne peut être non plus jamais le pouvoir d’un parti, quelle que soit son idéologie ou sa structure » (p. 197), écrivait Cornelius Castoriadis en 1957, en rappelant une de ses grandes positions politiques et intellectuelles qu’il tenait depuis la fondation du groupe et de la revue Socialisme ou Barbarie. On peut se demander pourquoi, dans ce contexte, il était important de rééditer ces textes publiés par l’Union Générale d’éditions et qui étaient épuisés depuis longtemps

  • 2014. Christophe Premat. Lectures

    L’œuvre de Cornelius Castoriadis fait l’objet de rééditions régulières depuis plus d’une dizaine d’années, grâce notamment au travail rigoureux de Pascal Vernay, Myrto Gondicas et Enrique Escobar. Cornelius Castoriadis est un auteur qui a constamment affiné ses thèses à travers des textes entrant en résonance. Ses livres regroupent des articles écrits sur un même thème et ce style reflète au plus haut point l’expérience d’un militant révolutionnaire envisageant la pratique et la théorie au sein du groupe Socialisme ou Barbarie. Au fond, on pourrait dire que Cornelius Castoriadis n’a jamais cessé d’être ce militant dénonçant la bureaucratisation des sociétés contemporaines et promouvant l’autonomie comme forme d’émancipation individuelle et sociale. Cette réédition a pour but de réaffirmer ces thèses très pertinentes pour comprendre les évolutions de notre monde contemporain et de présenter quelques notes critiques pour en faciliter la lecture. L’agencement des textes est minutieux et donne du relief à certains thèmes tels que celui de la démocratie économique.

  • 2014. Christophe Premat. Lectures

    La réédition de la conférence de Cornelius Castoriadis et de Daniel Cohn-Bendit sur l´écologie et l´autonomie est un acte nécessaire au lecteur souhaitant comprendre l´étroite affinité entre la pensée politique et la démarche proprement révolutionnaire. L´assemblée générale des étudiants de l´Université de Louvain-la-Neuve avait pris l´initiative de cette conférence qui s´est tenue le 27 février 1980 pour nourrir une réflexion plus générale sur les perspectives de luttes sociales engagées par le mouvement antinucléaire.

  • 2014. Christophe Premat. North and South

    The article focuses on the comparison of two novels from a Greek writer and from an estonian-French writer, respectively Dicôon and Un roman estonien. Those two novels attempt to re-member the past of Europe and build an imaginary crossroads between North and South Europe as well as West and East Europe. The article questions the way a lost world is presented to the reader. The narrators cannot catch the missing pieces of the past to reconstruct the story. As a matter of fact, the reader has the difficult task to re-member all the different pieces in order to have an accurate view of a collective destiny. The story of the characters, the relation between the narrator and its creations, the time of Estonia after the fall of Communism and the perception of the Greek crisis with the quest of a desperate north which would provide more safety are in the centre of both novels reflect the important social transformations of the two countries.

  • 2014. Kostas Axelos, Christophe Premat. L'exil est la patrie de la pensée, 65-74
  • 2014. Christophe Premat. Sens Public (19 novembre)

    Le déracinement est une condition presque sine qua non de la pensée car il implique une mise à distance nécessaire. Pourtant, le déracinement abrite quelque chose de contraint, une souffrance assez forte. Deux auteurs grecs contemporains ont travaillé cette question : l’un s’appelle Kostas Axelos, il est philosophe et a fui son pays en proie à la guerre civile pour arriver en France. Il est décédé en 2010 et nous a légué une pensée originale questionnant à partir d’un horizon conceptuel mêlant analyses marxistes et interrogation heideggérienne. L’autre est écrivain, il s’agit de Yannis Kiourtsakis connu aussi pour animer la revue L’atelier du roman.

  • 2014. Christophe Prémat.

    Ce livre développe la thèse selon laquelle l´exigence participative s´inscrit au cœur d´un long processus de transformation de la représentation politique. La participation politique vise une inclusion des citoyens au débat politique et dans certains cas spécifiques elle permet aux citoyens de prendre une part à l´élaboration de politiques publiques concrètes. La participation ne contredit pas le principe de représentation qui contient en lui une tension fondamentale entre la manière de choisir les délégués (forme de gouvernement) et la façon dont ceux-ci rendent des comptes. Certes, le débat ayant eu lieu aux États-Unis entre Fédéralistes et Anti-Fédéralistes ne s´est jamais complètement éteint et est réapparu à différents moments de l´histoire de la représentation politique. La querelle entre les partisans d´une représentation mimétique du point de vue sociologique et les tenants d´une position plus indépendante des délégués choisis pour leur capacité à agir contribue à l´amélioration des techniques et des instruments de représentation politique.

    En réalité, le débat abrite une question plus fondamentale qui est celle d´une meilleure représentation politique. Le comparatif est essentiel ici en ce qu´il referme l´idée d´une justesse de la représentation qui est toujours approximative et en retard sur les évolutions sociétales. La représentation est liée au cadre politique des institutions et offre une stabilité aux grands débats de société. L´auteur revient également sur une tradition constante et radicale de critique de la représentation politique qui porte davantage sur les comportements et les phénomènes de reproduction sociale des élites. La critique de la représentation politique a eu des incidences sur la construction d´outils plus adaptés permettant aux citoyens d´être beaucoup plus actifs sur la scène politique. La représentation politique n´est pas figée, elle est au contraire remise en cause dans sa capacité à bien représenter les citoyens. Le rôle des représentants et des représentés est ainsi redéfini grâce à l´apparition de techniques inclusives plus fortes.

  • 2014. Christophe Premat. Fabula - Litterature, histoire et theorie 15 (3)

    Cet ouvrage collectif est une invitation à utiliser les concepts‑clés de Paul Ricœur sur la relation entre la mémoire et l’histoire. S’il importe de distinguer rigoureusement les deux notions, il n’est pas toujours nécessaire de parier sur leur antinomie. Réfléchir à la relation entre la mémoire et l’histoire revient à envisager un entrelacs plus profond entre la philosophie comme entreprise herméneutique et l’histoire comme méthode d’investigation pour comprendre notre présent. Dans la confrontation de la philosophie à l’histoire se joue l’évaluation du rapport à l’autre. Ce dernier dépend de la distanciation spatiotemporelle que le sujet éprouve vis‑à‑vis des événements étudiés. « Avant toute inscription effective, l’expérience comporte une inscriptibilité de principe, qui rend l’écriture elle‑même possible » (p. 25), comme l’écrit Ricœur dans un texte paru en 1976. Il s’interroge sur les conditions de possibilité de l’objectivation historique et de l’écriture historique. Quand est‑ce qu’un fragment du passé devient objet d’analyse ? « C’est cette mise à distance spontanée que la science historique reprend dans un acte délibéré et méthodique de distanciation » (ibid.). L’historien est obligé de se situer par rapport à des autres qu’il ne connaît pas, c’est‑à‑dire par rapport à des prédécesseurs et à des successeurs. Il travaille sur le contexte qui est nécessaire pour la production d’un texte retraçant des événements selon un certain enchaînement pour essayer d’en comprendre les raisons. Cet ouvrage collectif explore les différentes modalités de la relation entre la mémoire collective et l’histoire grâce à l’intervention de dix‑sept auteurs qui sont pour la plupart philosophes ou historiens.

  • 2013. Christophe Premat. Fabula - Litterature, histoire et theorie 14 (5)

    Quand on se réfère à l’humeur intellectuelle, on songe immédiatement au billet, à la captation de l’instant, au point de vue livré à bâtons rompus sur un événement. L’humeur est celle de l’auteur, elle qualifie un état d’esprit à un temps donné, elle est même destinée à changer, de mauvaise à bonne ou l’inverse. Ce n’est pas de cette humeur-là dont nous pouvons parler à propos du dernier Régis Debray. Ce n’est pas tant l’humeur de l’auteur que celle du destin souvent posthume (post-humeur dirait-on) des personnes qui est commenté. Pour reprendre les termes de Jacques Derrida, il y a ici un terreau intellectuel, un humus, un patrimoine à conserver au sein de ces catacombes modernes1. R. Debray n’est pas dans la Chambre verte de François Truffaut2, avec ce côté collectionneur de vérités du passé : il analyse plutôt une galerie de portraits en partant des figures-repoussoir, des « divertisseurs3 » de l’époque pour accéder aux grandes figures du siècle passé. On hume ici le grand air, celui qui traverse les bibliothèques idéales, en passant par Malraux ou Gracq, et en s’arrêtant sur le moment Nora. Quant aux divertisseurs, ceux qui prêchent la singularité et sont prêts à servir tous les régimes politiques avec un certain talent, R. Debray les démolit sans avoir recours aux préceptes de la médiologie qu’il professe depuis des années. Philippe Sollers est de ceux‑là, et les passages du livre qui lui sont consacrés, forts du trait d’humeur et de la défiance vis‑à‑vis d’une époque propres à la posture de R. Debray, en viennent à frôler le pamphlet (p. 21‑44).

  • 2013. Christophe Prémat. La nouvelle revue du travail (2)

    Il s’agit de comprendre les transformations des conditions du métier d’agent culturel à la lumière des réformes en cours du réseau culturel français. La restructuration des activités culturelles des Instituts est-elle le signe d’une privatisation de l’action culturelle extérieure de l’État ? La coopération culturelle serait-elle alors prise en charge par d’autres acteurs ? Afin de répondre à ces questions, l’article s’appuie sur une étude de cas, celle de l’Institut français de Stockholm, qui a abandonné une partie de ses activités au profit d’autres actions de coopération.

  • 2013. Christophe Premat. Synergies Pays Scandinaves (8), 163-175

     

    Les certifications de français ne se réduisent pas à la passation des examens, elles conditionnent la perception que les apprenants peuvent avoir de la langue française. La Suède est un cas intéressant, dans la mesure où la culture égalitaire a longtemps freiné le développement des tests de langue et la logique de l´évaluation. Si le Diplôme d´Études de Langue Française est un atout pour situer le niveau des apprenants au sein du cadre européen commun de référence pour les langues, peut-il pour autant être utilisé comme ressource d´apprentissage? Est-ce que la préparation au DELF peut influencer une mutation de l´évaluation du niveau de français en Suède ? Une étude du contexte éducatif et de l´appropriation des niveaux du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues est nécessaire pour ensuite décrire le profil des candidats au DELF en Suède.

  • 2013. Christophe Premat, Olof Lundborg. La Nouvelle Revue Pédagogique, 9-10
  • 2012. Christophe Premat. Fabula - Litterature, histoire et theorie 13 (7)

    La francophonie est devenue un poncif au point d’être unanimement louée par les responsables politiques français. Jean‑Pierre Raffarin, représentant du Président de la République pour les questions francophones avant les élections présidentielles de 2012, rappelait lors des États Généraux de la langue française les 19 et 20 octobre 2011 qu’il fallait demeurer intransigeant sur l’usage de la langue française au sein des rencontres européennes et des différentes réunions internationales. Chaque président nouvellement élu a toujours quelques mots sur la francophonie en tant qu’élément moteur du rayonnement culturel de la France, comme si la langue et la culture étaient les facteurs essentiels de l’influence française.

  • 2012. Christophe Premat. Liens socio, Lectures online
  • 2012. Christophe Premat. Liens socio, Lectures
  • 2015. Christophe Premat.

    The paper will introduce the French review Socialisme ou Barbarie. This review was founded in France after the Second World War by Cornelius Castoriadis and Claude Lefort as a scission inside the Fourth International Organization, a trotskyist movement. The idea was to criticize the political situation under the Cold war with two bureaucratic modes of socialization, the Eastern bloc (USSR) and the Western bloc. The paper analyzes the way the review worked as a political movement and how the internal discussions affected its profile. The dissent with Claude Lefort in 1958 is a turning point when the review tried to be a revolutionary political party. To deal with the question, the structure of the political movement will be analyzed in terms of resources, leadership and international relations before analyzing the relation between ideology and strategy. Last but not least, the relations between other reviews such as Arguments will be studied in order to understand the role of left reviews in France during the sixties.

  • 2012. Christophe Premat. Lectures
  • 2012. Christophe Premat, Françoise Sule. Synergies Europe (7), 91-104

    L´article porte sur la manière dont les classes bilingues ont émergé en Suède depuis une dizaine d´années. Dans un pays à fort potentiel multilingue et où l´anglais est une langue seconde acquise par la population, il importe de privilégier une approche pragmatique du bilinguisme français-suédois fondée sur des projets innovants. Par ce biais, les nouveaux publics bilingues peuvent être valorisés afin que l´attractivité du français en Suède soit renforcée. L´article décrit des activités expérimentées en milieu suédois en analysant la manière dont les deux langues ont été réparties.

  • 2012. Christophe Premat. Sens Public Revue internationale International Web Journal online
  • 2008. Christophe Premat. Anthropo-pages 7-8, 73-86

    Il s’agit de montrer comment l’alphabétisation, en tant qu’enseignement fondé sur l’acquisition de la lecture et de l’écriture se renforce grâce à l’utilisation des éléments situés dans l’environnement local direct des apprenants. Par environnement local, nous entendons l’espace de référence commun aux apprenants dans le temps de l’apprentissage (la ville, le quartier et ses animations culturelles). L’enjeu de cet article est de penser le cours d’alphabétisation comme un véritable « chronotope »[1], c’est-à-dire un espace-temps au cours duquel les apprenants racontent leur quotidien, découvrent leur environnement local et influent sur lui grâce à la préparation d’un événement du quartier.

    [1] Mikhaïl BAKHTINE, 1978, Esthétique et théorie du roman, Paris, Gallimard, p. 237.

  • 2012. Christophe Premat. Sens Public April 11
  • 2012. Christophe Premat. Phœnix. Cahiers littéraires internationaux (7), 171--172
  • 2009. Isabelle Guinadeau, Astrid Kufer, Christophe Premat.

    Le 45ème anniversaire du Traité de l´Elysée a suscité un intérêt renouvelé pour les relations franco-allemandes dans les médias et l´espace public. Depuis plus de cinquante ans, de nombreuses initiatives politiques ont contribué à renforcer les relations franco-allemandes et soutenu le développement de coopérations dans des domaines aussi divers que le monde de l´entreprise, la culture et l´université. Au-delà de la sphère politique, la mise en place de jumelages, le tourisme, la mobilité des étudiants et des travailleurs, les nouveaux moyens de communication et la diffusion de la culture française et allemande par le biais du cinéma, de la littérature et de la musique font que les citoyens français et allemands semblent mieux se connaître. Les relations franco-allemandes sont ainsi largement perçues comme apaisées, sereines et amicales, et la diversité des réseaux qui se sont tissés entre les deux pays leur confère une spécificité indéniable dans le concert européen.

     

    Cependant, la pluralité des expressions utilisées pour qualifier ces relations est frappante : alors que les Allemands ont le plus souvent recours à des termes techniques et parlent alternativement de moteur, de coopération, de bilatéralisme et de partenariat, ces expressions jouxtent en français des formules plus marquées affectivement comme l´amitié ou même le « couple franco-allemand ». Par ailleurs, le terme hautement symbolique du jumelage n´a pas d´équivalent dans en Allemagne, où l´on parle de Städtepartnerschaften, de partenariats entre villes. Ces expressions semblent impliquer des conceptions et des perceptions différentes de l´Autre et de la relation, marquées par des degrés différents d´intensité et de charge émotionnelle. Au-delà du consensus qui règne quant à la réconciliation, la France et l´Allemagne semblent être considérées de différents points de vue : alors que les uns n´hésitent pas à défendre l´idée d´un couple fusionnel franco-allemand, les autres se réjouissent des différentes formes de coopération et préfèrent parler de partenariat. D´autres encore se sentent émotionnellement proches du fait de la proximité géographique et considèrent les habitants de l´autre pays comme des « voisins ». On peut d´ailleurs toujours se demander si les Français et les Allemands se connaissent réellement, se perçoivent et s´ils ne restent pas parfois des étrangers les uns pour les autres.

     

    Il semble utile de mener une réflexion sur la nature des relations franco-allemandes et de proposer une vue d´ensemble des facettes multiples, des acteurs et des structures qu´elles impliquent désormais: est-il possible de définir les relations franco-allemandes ? Ou se déclinent-elles selon plusieurs modalités ? A quand remontent-elles ? Comment fonctionnent-elles et comment sont-elles perçues de nos jours ? Quel est l´appareil conceptuel le plus approprié pour les aborder ? Le dictionnaire des relations franco-allemandes constitue le premier ouvrage synthétique sur le sujet et propose des éléments de réponse à ces questions. L’idée est d’évaluer la complexité des relations entre la France et l’Allemagne qui ne se réduisent pas uniquement à la structuration de deux grands États modernes.

  • 2011. Christophe Premat. Synergies Pays Scandinaves 6, 61-70

    Le dernier rapport remis au secrétaire général de l´Organisation Internationale de la Francophonie lors du sommet de Montreux (22-24 octobre) décrit en profondeur la situation de la langue française dans le monde : alors que la population francophone est estimée à 220 millions de personnes, un déclin est enregistré en Europe avec un recul de 7% de francophones1. Cette vision semble d´ailleurs entérinée par le Ministère des Affaires étrangères qui concentre ses forces en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud où la langue française demeure attractive. Dans cette contribution, nous souhaiterions attaquer le discours des « déclinologues »2pour montrer en quoi l´apprentissage du français répond à d´autres attentes. Nous faisons le pari que ce déclin n´est pas dû simplement à une perte d´influence, mais qu´il traduit plutôt une transformation profonde du rapport à la langue française. La Suède ainsi que les autres pays scandinaves sont perçus comme des espaces multilingues où l´anglais a quasiment le statut d´une langue de communication maîtrisée par la majeure partie de la population. Si ce fait n´est plus discuté de nos jours, la promotion du français utilise le multilinguisme pour soigner l´image d´une diversité culturelle francophone rassemblée autour de la langue française. Notre étude s´appuiera sur un historique de la pratique du français en Suède avant d´envisager les diverses manières d´y apprendre la langue ainsi que les stratégies de conquête de nouveaux publics.Mots-clés : promotion du français, déclin,

  • 2009. Christophe Premat. Synergies Pays Scandinaves 4, 57-66

    Le discours politique est un support didactique adéquat à la classede FLE permettant aux apprenants de travailler le registre de langue et lecontexte politique et social de l´énonciation du discours. Les allocutionsprésidentielles sont des exemples adaptés à l´apprentissage en raison deleur généralité et de leur aspect non polémique. Cet article vise à montrercomment une analyse de discours correspondant au niveau de compréhensiondes élèves permet de trouver un équilibre entre l´apprentissage de la langueet l´information sur le contexte politique du discours. La lexicométrie permetà l´enseignant de renforcer son degré d´analyse et d´identifier les relationsentre les unités lexicales. Du point de vue didactique, les élèves apprennentà repérer par eux-mêmes les propositions remarquables du discours et àconstruire un argumentaire à l´aide du modèle travaillé. Les jeux de rôle surle discours politique (part d´imitation, part d´improvisation) permettent infine d´approfondir l´exercice et de mettre les élèves en situation.

  • 2004. Christophe Premat. Sens Public, 7-17

    Michel Crozier (né en 1920) a été l’introducteur en France de la sociologie des organisations, une discipline qu’il a importée des Etats-Unis et à laquelle il a formé plusieurs générations d’étudiants. Entretenant depuis son premier voyage d’étude en 1947 des liens très forts avec ce pays, professeur à Harvard puis à l’université de Californie à Irvine, il a fondé en 1956 le Centre de sociologie des organisations à Paris. Essayant de comprendre - et d’améliorer- les organisations humaines par une fine analyse du phénomène bureaucratique aussi bien en France qu’aux Etats-Unis, Michel Crozier, penseur transatlantique, en est venu à développer une pensée politique comparatiste, critiquant avec une grande acuité le fonctionnement des régimes démocratiques modernes.

  • 2004. Christophe Premat. Sens public, 1-5

    Résumer l’œuvre d’Antonio Negri serait un projet ambitieux et quelque peu absurde, tant il existe de résonances entre le philosophe, le militant engagé et l’homme. Pourtant, Anne Dufourmantelle a proposé un exercice original d’interview, en empruntant la forme de l’abécédaire, pour passer en revue les thèmes et les mots-clés qui ont marqué la vie et le parcours intellectuel d’Antonio Negri. Certes, ces mots-clés ne doivent pas faire écran sur la réflexion, ils ne sont pas des maîtres-mots, si bien dénoncés par Rainer Schürmann dans son ouvrage Des Hégémonies brisées et que Negri cite, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas des mots qui dominent une réalité théorique et philosophique. Cet abécédaire n’est pas une entreprise fondatrice pour ramener les diverses réflexions de Negri à un panel de concepts, c’est plutôt un voyage fécond dans les expériences et les luttes qui ont marqué sa vie.

  • 2004. Christophe Premat. After the deluge, 103-123
  • 2015. Christophe Premat.

    Le plagiat d’un travail de recherche à un niveau avancé peut faire l’objet d’une sanction disciplinaire exceptionnelle. Selon l’article L 232-3 du Code de l’éducation, le Conseil national de l’enseignement supérieur serait de nature à prononcer de telles sanctions. Il est même noté dans un paragraphe du code modifié par décret en janvier 2015 la chose suivante : « Les décisions rendues immédiatement exécutoires nonobstant appel par les sections disciplinaires en application de l'article R. 712-45 placés sous la tutelle du ministre chargé de l'enseignement supérieur peuvent faire l'objet d'une demande de sursis à exécution devant le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche statuant en matière disciplinaire ». Le code contient toutes les procédures disciplinaires mais il n’existe rien à proprement parler portant sur le plagiat. Le terme n’y figure pas alors que la fraude y apparaît à 15 reprises.

     

  • 2015. Christophe Premat.

    Aborder la relation entre éthique et robotique revient avant tout à interroger l´éthos en tant que comportement collectif vis-à-vis de la robotique conçue comme un prolongement de la technê, c´est-à-dire d´un assemblage de savoir-faire pratiques. La robotique constitue le sous-domaine de la technique confiné à la création et à l´usage des robots. Dans ce cadre, les robots sont des machines dont la finalité est d´effectuer des tâches automatisées pénibles pour l´être humain. Les robots sont des machines prévisibles et codées en fonction d´une finalité qui est humaine et qui est d´alléger les souffrances humaines liées à la péniblité d´une tâche, à une maladie, à une déficience physique ou tout simplement à l´âge. Ils sont utilisés dans un cadre de gestion des tâches collectives qui peuvent devenir des instruments de surveillance et de compilation de données. C´est ici que nous sommes en prise avec un comportement à adopter vis-à-vis de ces robots. 

  • 2014. Christophe Premat, Françoise Sule. Littoral (9), 77-78
  • 2014. Christophe Premat. Sens Public
  • 2014. Christophe Premat. Sens Public
  • 2013. Christophe Premat. Sens Public

    L'une des disparitions marquantes en 2012 est certainement celle de Chris Marker (1921-2012), cinéaste ayant eu une importante production cinématographique avec une variété de styles (documentaires, photographies…). Dans l'une de ses rares interviews, Chris Marker tenait les propos suivants :

    « le cinéma, c'est un système qui permet à Godard d'être romancier, à Gatti de faire du théâtre et à moi des essais, c'est tout, mais il n'y a aucun rapport entre ces films (Miroir du cinéma, mai 1962). »1

    Le style de Chris Marker est caractérisé par la relation spéciale qu’entretiennent les textes et les images. Par exemple, Le Joli Mai, film produit en 1963, se fonde sur des entretiens biographiques avec un apprenti, un ancien prêtre devenu communiste et d’autres figures emblématiques des années soixante. Chris Marker propose des narrations singulières où le sarcasme se mêle à un travail profond de recherche documentaire. Il restitue une série d’impressions sur une époque donnée et allie la parole aux images présentées.

  • 2013. Christophe Premat. Lectures

    L’ouvrage dirigé par Olivier Dabène sur la gauche en Amérique Latine était attendu. Attendu parce qu’il fait le bilan de l’arrivée de la gauche au pouvoir dans un certain nombre d’États d’Amérique Latine depuis une quinzaine d’années, attendu également parce qu’il se fonde sur une approche résolument scientifique et ne cède à aucune considération idéologique. Les méthodes qualitatives ont d’ailleurs été privilégiées dans l’analyse du comportement de la gauche au pouvoir, que ce soit à travers l’analyse de protocoles administratifs, l’observation participante ou les entretiens semi-directifs menés. La thèse de l’ouvrage est d’ailleurs assez forte : la gauche en Amérique Latine est durable, elle s’enracine dans un pragmatisme assez fort au-delà des effets d’annonce idéologiques. Preuve en est la gestion des relations internationales. Loin de remettre en cause les structures mises en place lors des réformes néolibérales du début des années 1990, les gauches latino-américaines adaptent l’offre de politiques publiques aux ressources existantes des différents pays1. Plusieurs chapitres montrent comment les transformations des pratiques politiques sont parfois difficiles à opérer comme c’est le cas au Brésil où le renouvellement des élites politiques et administratives demeure un processus très lent et explique la faible féminisation du métier politique. Hélène Combes propose une version originale d’un gouvernement de l’opposition au Mexique où l’opposition de gauche ayant perdu de très peu aux dernières présidentielles a créé une structure de « gouvernement légitime » permettant au leader de l’opposition d’être visible sur la scène nationale. Le gouvernement légitime est en quelque sorte une réactualisation dushadow cabinet à la sauce mexicaine puisque l’opposition se teste en tant que gouvernement alternatif. A.M López Obrador s’affirme sur la scène politique mexicaine sans avoir nécessairement un avenir politique garanti. Le gouvernement légitime s’est structuré avec des ministres, des antennes locales et un quadrillage du pays par l’opposition.

  • 2013. Christophe Premat. Sens Public, Revue Web Internationale Mai 31
  • 2012. Christophe Premat. Liens socio, Lectures online
  • 2012. Christophe Premat, Françoise Sule. Littoral, 100-103

    « Je suis innue, et innu veut dire être humain. Nous sommes à peu près 15 000 innus dispersés dans 11 communautés, 2 au Labrador qui sont anglophones de langue seconde, 9 au Québec qui sont francophones de langue seconde. Nous vivons entre deux mondes, le moderne et le traditionnel. L´équilibre entre les deux n´est pas facile car notre terre traditionnelle est toujours menacée par la destruction de grosses compagnies forestières, des barrages hydroélectriques et des mines. Notre vie et notre survie sont attachées à celui des rivières, des forêts et des lacs. Écrire dans une langue, la langue française est aussi une nécessité. Celle de pouvoir diffuser à un vaste auditoire nos préoccupations dans une langue poétique » écrivait Rita Mestokosho, écrivaine et représentante de la communauté innue habitant le fleuve La Romaine. La « nation » innue, comme la nomme Rita Mestokosho, est composée de neuf communautés du Québec, celles de Pessamit, d´Essipit, de la Romaine, de Mashteuiatsh, de Matimekosh, de Mingan, de Natashquan, de Pakuashipi et d´Uashat-Maliotenam. Rita Mestokosho est ainsi la représentante d´une minorité culturelle de taille modeste et la littérature est ce qui lui permet de porter une voix. Le français est ici la langue seconde utilisée pour affirmer cette exigence.de communication à un public plus large. Nous nous appuyons sur un long entretien que nous avions réalisé avec Rita Mestokosho le 10 octobre 2009 lors de son passage à Stockholm pour une série de conférences et la présentation de son œuvre.

  • 2012. Christophe Premat. Sens-Public, Revue internationale International Web Journal
  • 2012. Christophe Premat, Gérard Colavecchio, Francoise Sule. Sens Public online

    L’entretien avec Bienvenu Sene Mongaba a eu lieu le 30 septembre 2010 à l´Institut français de Stockholm. Bienvenu Sene Mongaba avait participé au Salon du Livre de Göteborg (23-26 septembre 2010) consacré à l’Afrique. Il revient ici sur les notions de francophonie et de bilinguisme en s’appuyant sur le cas du Congo-Kinshasa.

  • 2012. Christophe Premat. Sens Public
  • 2011. Christophe Premat. Liens socio, Lectures online
  • 2010. Christophe Premat.

    L’institutionnalisation du référendum local répond à l’adaptation dans le temps du système représentatif à la montée en puissance d’une exigence participative partagée par les élus, l’opinion publique et les médias. En réalité, le tempo démocratique des systèmes politiques locaux s’est trouvé accéléré par l’inscription de ces dispositifs participatifs plus ou moins bien articulés à certaines décisions politiques locales. Le référendum local, en tant qu’instrument de démocratie semi-directe se trouve à la jonction entre le système représentatif et la participation des habitants à la vie locale. C’est sur les conditions et les effets de la codification d’un instrument que nous avons voulu approfondir par le biais d’une comparaison la mutation des systèmes politiques locaux. L’étude de la transformation des systèmes politiques locaux dans le temps passait par le développement d’une comparaison binaire pour approfondir à la fois la généalogie de l’institution référendaire dans deux pays à tradition politique différente au sein de l’espace européen et les effets de l’institutionnalisation sur les décisions politiques locales.

  • 2009. Astrid Kufer, Isabelle Guinaudeau, Christophe Premat.

    Das Handwörterbuch der deutsch-französischen Beziehungen wurde voneinem interdisziplinären Team deutscher und französischer Nachwuchswissenschaftlerkonzipiert und bietet mit über 90 Beiträgen erstmalsein umfassendes Nachschlagewerk zur wechselhaften Geschichte derBeziehungen zwischen beiden Ländern. Besondere Aufmerksamkeit giltden Institutionen und Akteuren der zwischenstaatlichen Zusammenarbeit,den Wirtschaftsbeziehungen sowie gesellschaftlichen Fragen.Vorgestellt werden sowohl Persönlichkeiten und Mittlerfiguren ausPolitik, Wissenschaft, Literatur und Musik wie auch die sich wandelndengegenseitigen nationalen Wahrnehmungen. Hinweise zu weiterführenderLiteratur, ein Verweissystem sowie ein Sachwortregister ermöglicheneine schnelle Orientierung im Thema und einen gezielten Zugriff auf diewichtigsten Fakten.Das Handwörterbuch richtet sich an alle Interessierten, die sich beruflichoder privat mit den deutsch-französischen Beziehungen beschäftigen,und erscheint parallel im Verlag Presses Universitaires de Bordeaux auchin einer französischsprachigen Ausgabe.

  • 2009. Christophe Premat. Dissidences (6), 137-147
  • 2006. Christophe Premat. Démocratie participative en Europe, 67-74

    « Pour nous, la participation, c’est la restitution. La restitution à chacun de se part, de son rôle, de sa place, de ses intérêts, de ses biens, de ses droits. De ses responsabilités. Et de ses devoirs… » (Foucault, 1975, 29). Dans cette définition générale de la participation, nous sentons que ce n’est pas uniquement l’engagement qui est valorisé, mais le retour, le compte-rendu permettant de valider les conditions effectives de l’exercice participatif. Ce retour sur investissement participatif est moins une rétribution qu’une garantie que l’exercice participatif s’est véritablement déroulé, qu’il y a eu un temps d’échanges et de confrontations avec la synthèse la plus objective possible de ce travail. Au sein de cette configuration, il est essentiel d’articuler le temps délibératif (agenda fixé par les acteurs, organisation des procédures, rituel de discussion minutieusement préparé) au temps de la décision. Il convient alors de forger un instrument garantissant le nexus entre délibération et décision, sous peine d’annihiler les efforts délibératifs. Le référendum, en tant que vote sur une question ou sur un texte, est l’outil moderne utilisé pour dégager une majorité de voix sur l’approbation ou le refus d’une politique publique. En tant que tel, il ne suffit pas pour installer les conditions d’un espace public démocratique ; il a besoin de compléments pour pouvoir terminer les débats portant sur un problème particulier.

    L’invocation du local comme niveau concret d’appropriation des enjeux publics s’est traduite par une mise en œuvre de l’outil référendaire. Comment construire un « intérêt commun » (Baechler, 1994, 78) aux citoyens résidant sur le même territoire à partir du référendum local? L’institution référendaire permet-elle d’articuler un débat à une décision ou n’est-elle qu’une mascotte voire un trompe-l’œil de la participation ? Nous nous proposons, à partir d’une comparaison franco-allemande, de déterminer les caractéristiques de cet instrument d’une part en analysant la césure problématique entre consultation locale et référendum décisionnel, d’autre part en faisant état des questions et des décisions référendaires afin de savoir si le référendum a une place spécifique au sein de l’espace public local. En dernier lieu, nous montrerons si le référendum local a la capacité d’être combiné à d’autres instruments de participation locale.

  • 2005. Christophe Premat. Revolution or renovation?, 185-213
  • 2011. Christophe Premat. Sens Public

    La démocratie directe ne représente plus un phantasme utopique ni une forme de pulsion1 immédiate réduite à l'exotisme helvétique, elle est en réalité liée à la mise en place d'une culture politique du compromis et de la discussion. Le 15 septembre est la célébration de la journée internationale de la démocratie2 qui insiste davantage sur les idées fortes de la démocratie représentative, à savoir l'existence d'élections libres et de parlements forts et la reconnaissance des droits de l'opposition politique. Dans ce contexte, la démocratie directe n'est pas un supplément destiné à agrémenter l'évolution des institutions représentatives, elle est un ingrédient essentiel au bon fonctionnement des institutions politiques d'un pays.

  • 2012. Christophe Premat. Sens Public Jan 2
  • 2011. Christophe Premat. Synergies Pays Scandinaves (6), 61-70
  • 2012. Christophe Premat. Sens Public (26 novembre)
  • 2017. Christophe Premat. Let them not return, 233-253

    The principal goal of this chapter is to understand how the geno-cide issue has been dealt with in the political discussions held in two different national traditions: France and Sweden. The idea is to com-pare two national narratives on the genocide. I shall adopt a discursive methodology (Thornborrow and Coates 2005: 6), analysing how repre-sentatives in both countries put this issue on the political agenda. Who killed whom? Who is the aggressor and who the victim? What categories do these political debates produce in these historical events? What are the main terms used in both national political debates? The controversy gives an unparalleled opportunity to highlight a historical question. The material is composed of legislative texts that illustrate the state of the political debates on this question. Both countries experienced a wave of immigration due to the events of 1915. The analysis of parliamentary texts is all the more important as it reveals the construction of new categories to qualify what happened.

  • 2017. Christophe Premat. Lectures

    Jamais l’adage Si vis pacem, para bellum1 n’aura été aussi bien illustré que par l’ouvrage synthétique de Noam Chomsky portant sur la qualification de la politique étrangère des États-Unis. Précis et étayés sur des enquêtes bien répertoriées, les huit articles qui constituent ce livre sont au service du même diagnostic mettant en relief la nature belliqueuse de la politique étrangère américaine, contrairement au discours classique de défense des libertés et des droits de l’homme mis régulièrement en avant par les autorités officielles américaines

  • 2017. Christophe Premat. swissinfo.ch

    Two-thirds of French voters chose Emmanuel Macron over Marine Le Pen in Sunday’s presidential elections, marking the beginning of a stalemate in France’s participatory democracy. That’s because the newly elected president has so far offered few paths to citizen empowerment. The 2017 election has brought a period of instability where a political majority will be hard to come by. Macron’s victory over Le Pen was only a partial success as he needs a majority in parliament to be able to govern. His charisma will not be sufficient for his candidates to win next month’s election for the legislature, and he needs to show a clear political profile. His En Marche (“On the Move”) slogan is a tool created to win the presidential race, but it does not come with a network in parliament.

  • 2017. Christophe Premat.

    Sur fond d’images d’archives et de commentaires d’acteurs et de spécialistes de la Sécurité sociale, le film documentaire La Sociale tombe à point pour rappeler l’incroyable invention du système de cette institution. Le film transporte le spectateur dans plusieurs lieux historiques, l’usine Ferro de Châteaufeuillet, l’Union locale CGT d’Annecy, le musée de l’Assurance maladie de Lormont, le ministère du Travail, la bourse du travail de Paris et l’École nationale supérieure de Sécurité sociale de Saint-Étienne (EN3S).

  • 2017. Christophe Premat. EspacesTemps.net

    L’ouvrage rassemblant plusieurs publications de Cornelius Castoriadis sur la guerre permet en réalité d’aborder les caractéristiques des imaginaires politiques belliqueux, c’est-à-dire des imaginaires qui privilégient l’investissement dans des systèmes de défense performants (techniques, logistique humaine, programmes d’entraînement). Selon Castoriadis, il existe des cultures politiques qui favorisent une tendance impérialiste (Castoriadis 1979). Ces cultures politiques regroupent des sociétés en proie à la bureaucratisation, fabriquant une séparation totale entre les individus qui donnent des ordres et ceux qui les exécutent.

  • 2017. Christophe Premat. Fabula - Litterature, histoire et theorie

    À partir d´une réflexion générique sur les caractéristiques du roman historique, l´ouvrage de Maya Boutaghou apporte, grâce à la comparaison systématique de quatre romans, un éclairage précieux avec la possibilité de confronter des imaginaires socio‑historiques divers. Ces romans sont El cerro de las campanas: memorias de unguerrillero (1868) de Juan Antonio Mateos (1831‑1913), écrivain mexicain, His Natural Life (1874) de Marcus Clarke (1846‑1881), écrivain australien, Le Monastère de la félicité (1882)1 de Bankim Chandra Chatterjee (1838‑1894), écrivain bengali et al abbasa ukhtu al rachid (1906) de Jurji Zaydan (1861‑1914), écrivain libanais.

Visa alla publikationer av Christophe Premat vid Stockholms universitet

Senast uppdaterad: 7 oktober 2017

Bokmärk och dela Tipsa